1941-1945 : le blouson 1944 en drap. L’apparition en 1944 du blouson de style britannique promu par le général Eisenhower a créé une véritable mode.

Cependant, comme l’Intendance ne peut livrer le nouveau vêtement en quantité suffisante depuis les USA, soldats et officiers vont devoir trouver d’autres moyens pour se procurer un blouson approchant.
Nous avons vu dans le précédent numéro des exemples de blousons réalisés sur mesure en Europe et aux USA, mais ils sont forcément coûteux. Les artisans vont alors retailler avec zèle les effets existants en grande quantité, à savoir les vareuses quatre poches de la troupe et des officiers.

Vareuses d’officier retaillées

Les vareuses troupe retaillées
En décembre 1944, alors que le Quartermaster Corps prévoit déjà qu’il ne pourra produire assez de nouveaux blousons, on avait songé à retailler les stocks considérables de vareuses en serge, mais le commandement avait jugé le résultat « inacceptable ». Il en va bien entendu autrement dans le civil, où les tailleurs sont prêts à travailler pour un prix moindre. Il ne s’agit pas de transformer complètement la vareuse en blouson 1944, car cela serait trop compliqué. Ainsi, selon le savoir-faire du tailleur et le budget du client, on obtient une vareuse juste raccourcie, ou bien un blouson avec des détails plus ou moins poussés pour imiter le modèle officiel, en particulier au niveau des poches, du bas des manches et du boutonnage. Nos photos d’illustration donnent une idée de l’inventivité des couturiers.
On observe cependant que les pattes et les boucles de serrage au niveau des hanches ne sont pas reproduites.
Dans la même catégorie d’expédients existent des chemises troupe – en flanelle ou en coton – retaillées façon blouson pour la saison chaude. La modification très simple consiste à couper le bas du vêtement et à coudre une bande en tissu de fond. Pour être honnêtes, il nous semble possible que ces blousons-chemises soient aussi le résultat du travail des fripiers pour le marché civil après 1945.

Les vareuses d’officier
La vareuse d’officier en gabardine de laine Olive drab 51 est souvent transformée de la même manière que la vareuse des hommes de troupe. Néanmoins, dans la plupart des cas, les boutons dorés apparents sont conservés sur le devant et aux épaules, tout comme les galons de couleur bronze aux bas des manches, qui ne sont pas modifiées en manchettes boutonnées. Ici également, le talent du couturier et le budget du client font loi.

Les chemises retaillées

(À suivre)

Sources et bibliographie :
– Clothing the soldier of WW2, QM Historical Series No 16, September 1946, E. Risch & T. Pitkin ;
– The QMC, Operations against in the war against Germany, W. Ross & CF Romanus ;
– ETO clothing memorandum, 1945 ;
– http://www.usww2uniforms. com, l’excellent site de C. Reuscher ;
– Flight Gear, les aviateurs américains en Europe, 1942- 1945, Mathieu Bianchi, Histoire & Collections 2015 ;
– Encyclopaedia of United States Army uniforms and Insignia, WK Emerson, Univ. of OK Press 1996

Publié le

Texte

Philippe Charbonnier

Photos

Droits réservés

Lire aussi