Exposition du 17 septembre 2020 au 10 janvier 2021. Tous les jours de 10 heures à 18h, les mardis en nocturne jusqu’à 21h.

L’exposition Comme en 40… au Musée de l’Armée s’inscrit dans un cycle national de commémorations qui célèbre en 2020 le 80e anniversaire des combats de la campagne de France, l’Appel du 18 juin, la création de la France libre et les dates anniversaires de la naissance et de la mort du général de Gaulle (1890-1970).
Pour cette exposition, le musée de l’Armée choisit de se concentrer sur la seule année 1940 et de la placer « à hauteur d’homme ». Notre regard sur la Seconde Guerre mondiale est conditionné par notre connaissance des événements : nous savons comment elle se termine ; les Français de l’époque, non. L’année 1940 est expliquée, commentée, décryptée à travers près de 240 objets, des documents d’archives, des photographies, des archives audiovisuelles et 3 cartes animées permettant d’aller à l’encontre de certaines idées reçues, comme la faiblesse de l’armée française.
La défaite française lors de la campagne de France est un choc. La plus grande puissance militaire terrestre mondiale signe deux armistices, l’un avec l’Allemagne le 22 juin, l’autre avec l’Italie le 24. Quelles vont en être les conséquences pour les Français ? Pour répondre à cette question, les commissaires s’interrogent sur les différentes entités qui font la France en 1940, et l’absence de liberté ou au contraire la liberté maximale qui en découle.
Car à partir de l’été 1940, être prisonnier de guerre, interné, réfugié, Français en zone annexée, en zone occupée, en zone non occupée implique naturellement des réactions et des marges de manœuvre différentes. Sans oublier les territoires de l’Empire, l’Angleterre et la création de la France libre, ainsi que les comités de la France libre qui vont être créés sur les différents continents.
Les visiteurs vont découvrir des objets et documents d’archives pour beaucoup jamais exposés, provenant de 38 collections publiques ou privées, et complétés par 31 dispositifs multimédias et audiovisuels, qui leur permettront de mieux saisir les enjeux de cette année terrible. L’exposition les replacera aussi dans le contexte de l’époque à travers les émissions de radio que les Français ont pu écouter, les informations cinématographiques qu’ils ont pu regarder, la presse, les affiches et les tracts qu’ils ont pu lire. Une immersion totale à vivre dès le 17 septembre.

Publié le

Photos

Droits réservés

Lire aussi